Aux origines de la radiophonie : Pierre Lhande sj et le corpus des Radio-sermons

jeanne-moretMyriam Bocek-Valy habite à Metz. Elle a soutenu sa thèse le 21 novembre 2015 à l’Université de Lorraine au département de théologie catholique :  » Pierre Lhande sj (1877-1957) et le corpus des Radio-sermons aux origines de la radiophonie« . 

 

 

Après une activité professionnelle en milieu hospitalier et extra hospitalier à Paris et en régions, elle a repris ses études universitaires et suivi le cursus complet à l’Université de Lorraine à l’ UFR Sciences Humaines et Sociales, au département théologie. Elle est honorée de présenter ici Pierre Lhande et les Radio-sermons dans ce cadre universitaire, pour susciter l’intérêt d’autres chercheurs et ce, dans des domaines d’approches pluridisciplinaires.

myriam-bocek

Myriam Bocek

Ce travail de recherche est une contribution à l’étude de l’œuvre de Pierre Lhande, les Radio-sermons. Cette œuvre a eu un succès considérable à l’époque, mais elle est peu connue de nos jours sauf au Pays Basque, terre natale de l’auteur. L’objectif est de mettre en valeur ce patrimoine national. Le témoignage de l’auteur sur les débuts de la radio en France des années 1927 à 1934 et sur le temps de l’entre-deux-guerres utile pour appréhender le contexte politique, religieux, sociétal de cette période. L’étude porte globalement sur le caractère innovant et l’esprit d’initiative d’un homme qui a saisi l’importance des nouveaux outils de communication. Pionnier de la prédication à la radio en France, Pierre Lhande, jésuite, est l’inventeur d’un nouveau langage dans l’éloquence sacrée.

pierre-lhandeCette recherche met par ailleurs en relief l’action humanitaire déployée sur le terrain, principalement en banlieue parisienne pour redonner de la dignité aux populations les plus déshéritées. Les « radio-sermons » (ou sermons prêchés à la radio), révèlent en effet, en de nombreux endroits, la situation des « oubliés » à la périphérie des grandes villes. Pierre Lhande a été le premier à lancer un S.O.S. en direct à la radio en leur faveur en 1929 lors d’un hiver particulièrement rigoureux. La thèse s’est construite sur la base du corpus des Radio-sermons composé de huit recueils s’échelonnant de 1927 à 1934. Chaque ouvrage est pris en compte dans sa globalité (préface, prédication, postface ou conclusion).

Le travail de rédaction est scindé en trois chapitres :

presentation-des-recueils-radioChapitre I : Présentation de Pierre Lhande avec les différentes étapes de sa vie en lien avec le sujet. L’objectif est d’esquisser son portrait à partir de la définition qu’il donnait de lui-même : prêtre, pasteur, écrivain.
Chapitre II : Le corpus des Radio-sermons. Ce chapitre aborde le corpus dans son ensemble avec une analyse de transcriptions des sermons prononcés à la radio par différentes approches de lectures.
Chapitre III : La mise en valeur de la radio. Ce chapitre souligne, entre autres, l’impact du nouveau média radio sur le discours et plus précisément sur celui de la prédication.

 

> Lien vers la thèse accessible dans son intégralité :
– sur le site THESES.FR
– sur la base PETALE (http://petale.univ-lorraine.fr) de l’Université de Lorraine,
– en recherchant sur Internet : « Pierre Lhande » « Université de Lorraine » et petale.

 

Powered by WordPress | Designed by: SEO Consultant | Thanks to los angeles seo, seo jobs and denver colorado