Karl Lauricourt, sculpteur jésuite

Quelques sculptures d’un jésuite originaire de l’île Maurice ayant son atelier dans l’île de La Réunion.

 

 

Karl est à droite sur la photo

 

 

Tendresse retrouvée

Karl Lauricourt a reçu le prix de sculpture au Salon des Arts Plastiques de la ville de Floirac le 8 octobre 2007.

Le thème de ce salon était : « Autour de l’Afrique ». La sculpture primée avait pour titre : « Tendresse retrouvée » et présentait deux visages taillés dans du bois de noyer et sont disposés de manière rapprochée l’un au dessus de l’autre. Les deux visages portent des expressions de tendresse grave et paisible qui rappellent celles d’une piéta. La pièce est posée sur un présentoir comme une icône.

Pour voir cette oeuvre en grand cliquez ici

 

 

Printemps bois (55x46x29) de Karl Lauricourt

Femme et Enfant (terre cuite 37x28x29) de Karl Lauricourt

Pratique de la sculpture par Karl Lauricourt

Sculpteur depuis 2001, je me réapproprie, après un long détour, les souvenirs et inspirations d’une adolescence passée auprès d’un père forgeron à Rivière du Rempart, village de Maurice, île de l’Océan indien: l’ambiance d’atelier, le bruit du marteau sur l’enclume et celui du soufflet qui alimente le feu, les odeurs et les nuances de couleurs sur le fer chauffé, le maniement des outils patiemment appris, le dialogue avec un matériau qui se laisse transformer petit à petit, les bonnes et les mauvaises surprises du résultat, l’intense sentiment d’être en lien avec les éléments primaires de la nature, et d’être créateur.

Arborescent chêne (87x61x11)

Ouverture noyer (34x32x25)

 

 

 

 

 

 

 

 

 Cliquez sur une oeuvre
pour agrandir son image

 

Sculpture abstraite plâtre et résine (15x8x5)

Forme abstraite plâtre (67x39x23)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cliquez sur une oeuvre
pour agrandir son image

L’art a toujours été là, voulant prendre son envol, depuis l’enfance. C’est tout simplement un certain regard sur ce qui se donne à voir ou à toucher…, mais comment s’extraire du sentier commun, de la voie

Icare Séquoia (72x13x19)

Homme assis marbre des Pyrénées (30x25x20)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Cliquez sur une oeuvre 
pour agrandir son image

Six ans de cela, j’ai commencé à laisser mon regard s’éduquer autrement ; je laisse les lignes, les pleins et les vides, les formes et les teintes prendre sens, le sens plénier que la vie courante permet à peine d’absorber…de l’uniformisation qui partout est une menace ?

Lune persanne bois et plâtre (40x35x11)

Esclaves : la Libération (Teck 30x10x9)

 

 

 

 

 

 

Cliquez sur une oeuvre  pour agrandir son image

Des formes abstraites, parfois s’approchant du corps humain, de temps en temps le corps humain dans la grâce des silhouettes ou de certaines poses précises : voilà les lieux de ma recherche et de mon désir d’approfondissement.

 

Karl Lauricourt dans son atelier

Danseuse (marbre 65x41x23)

Tout est beau, la beauté prenant sa source dans l’oeil qui regarde, qui reçoit et construit, qui varie et évolue dans sa façon de s’imprégner de la réalité ou de s’accorder à la vie qui cherche partout et en tout temps un déploiement encore plus grand….

Tendresse retrouvée (noyer 65x41x23)

Détail de Tendresse retrouvée

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cliquez sur une oeuvre  pour agrandir son image

La Garde (marbre de Campan 80x35x25)

le chef (merisier 27x5x6)

 

 

 

 

 

 

 

 

Cliquez sur une oeuvre 
pour agrandir son image

 

 

Fleur des bois (séquoïa 55x60x17)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Exposition à la chapelle du bourg, Arradon

 

Exposition à la chapelle du bourg, Arradon
dans le Morbihan
en Bretagne
août 2006

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Silhouette (noyer 96x38x17)

Le Repos (merisier 29x30x16)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cliquez sur une oeuvre  pour agrandir son image

Bourgeon (iroko 40x28x16)

Vierge à l'enfant (noyer 42x32x33)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Powered by WordPress | Designed by: SEO Consultant | Thanks to los angeles seo, seo jobs and denver colorado